LabCMO - Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur

Publications et présence dans les médias

Alexandre Coutant participe à reportage de Radio-Canada sur l'affaire Facebook et Cambridge Analytica

Professeur à l'UQAM et responsable de l'axe « Mutations de la sociabilité et de l’agir politique » du LabCMO, Alexandre Coutant a participé à un reportage d'ICI Radio-Canada Télé sur le récent scandale impliquant Facebook. Le reportage « Le géant Facebook assiégé » a été diffusé le 20 mars 2018, au Téléjournal 22h, à Radio-Canada.

 

Ce reportage est disponible sur le site de Radio-Canda.

Twitter

Conférence-débat : Pour une approche temporaliste des usages


Le vendredi 28 novembre s'est tenue la seconde activité de la programmation 2014-2015 du laboratoire.

Présentée dans le cadre d'une série de conférences sur les "Nouvelles perspectives sur les usages", cette conférence-débat autour de Jean-Claude Domenget, maître de conférences à l'Université de Franche-Comté, a permis de mettre en perspective son approche temporaliste des usages numériques.

Diaporama et enregistrement audio de la conférence :

 

Intervenant

Jean-Claude Domenget est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Franche-Comté et responsable adjoint de l’équipe Objets et Usages Numériques (Laboratoire ELLIADD). Ses recherches portent sur les usages professionnels des médias socionumériques, l’analyse de ces dispositifs et les nouvelles formes de visibilité, présence, réputation modifiant les identités professionnelles dans les métiers de la communication. En prenant les temporalités comme une clé d’analyse de ces mutations sociales, il s’est récemment intéressé aux formes de déconnexion de Twitter (Réseaux, 2014), à la fragilité des usages (Les cahiers du numérique, 2013) et codirige un ouvrage sur le thème « Reconnaissance et temporalités » (L’Harmattan, à paraître).

Résumé

L’absence de notions adaptées aux formes d’appropriation des médias socionumériques, dispositifs instables par conception, interpelle les chercheurs qui s’intéressent aux usages. Un regard « temporel » sur les usages numériques semble aujourd’hui nécessaire, mettant l’accent sur leur fragilité. Cette conférence propose un cadre conceptuel et une méthodologie pour analyser la fragilité des usages, à travers une grille d’analyse construite à partir des échelles de temps. Elle s’appuie sur une relecture partielle d’un terrain portant sur les usages professionnels de Twitter. Partant d’une réflexion sur la difficile analyse des usages en cours de stabilisation, la notion de fragilité des usages permet de préciser l’entre-deux, entre usages sociaux et « usages limités ». L’approche temporaliste que défend Jean-Claude Domenget propose un vocabulaire adapté, un outil d’intelligibilité de la formation des usages numériques et un cadre de réflexion propre à ces dispositifs.